Au chapitre 2 de la deuxième partie du deuxième livre de Françoise Sagan qu'elle a emprunté à la bibliothèque, Catherine tombe sur un bout de papier. Dessus, un prénom – Jean-Philippe –, un numéro de téléphone et un message clair : " Appelle quand tu veux ".
Catherine, célibataire et traumatisée depuis deux ans (son ex a couché avec sa sœur...), envisage toutes les hypothèses, entend les préventions légitimes de ses amies et, sachant bien qu'a priori personne ne répond à un message trouvé par hasard dans un livre de bibliothèque, décide malgré tout de contacter Jean-Philippe. Aussi insensé, absurde, impensable, inconcevable et improbable que puisse paraître un tel geste. Car qui ne tente rien...

" De grosses larmes en fous rires, Catherine nous entraîne dans le tourbillon de sa vie. Et on passe un délicieux moment. " Avantages

" Un roman pétillant, où l'héroïne laisse entrevoir ses failles entre deux rigolades. On valide ! " Cosmopolitan

Si j'avais un perroquet je l'appellerais Jean-Guy

6,95 € Prix original
2,00 €Prix promotionnel
  • 474 pages - Poche