Depuis son divorce, Justine court après la vie dans un Paris qu'elle ne reconnaît plus. Tout se chevauche et se bouscule : son travail en perdition, ses amours inexistantes, ses inquiétudes de mère. Ses seuls moments de répit, elle les trouve à Nanteuil, le village de son enfance.
Un jour, elle découvre une rose fraîche sur la tombe de son père. Qui peut bien l’y avoir déposée  ?
En essayant d’élucider cette énigme, Justine va découvrir des secrets de famille insoupçonnés, et trouvera au passage le courage de reprendre son existence en main.
Une belle histoire de famille, d’amours et d’amitiés, et surtout d’espoir.

La solitude des femmes qui courent

7,70 € Prix original
2,50 €Prix soldé
  • 320 pages - Poche