Dans ce roman qui s'inspire de personnages et de faits réels, Daniel Crozes brosse deux portraits passionnants. Celui d'Estelle, une femme attachante et pugnace au destin surprenant qui, après avoir été lingère en Aveyron à l'automne 1910, puis lavandière et bonne à tout faire chez de riches bourgeois parisiens, réussit à entrer dans le " grand monde " où elle brille certes par sa beauté, mais surtout par son intelligence. Celui, tout aussi émouvant, de Maxime, un industriel et mécène du début du siècle, qui affronte les calomnies pour épouser par amour une domestique de vingt-cinq ans sa cadette, dont il a remarqué la vivacité d'esprit et l'étonnante sensibilité à la création artistique. Mais plus encore que l'histoire d'une passion, Ces gens du beau monde est aussi une vivante fresque de la France des années 1900-1920 : la vie dans les campagnes d'abord, et le dur labeur des " petites gens " dans les grandes villes ; le milieu des affaires et de l'argent ensuite, et les liens financiers et stratégiques qu'entretint la France avec l'empire des tsars au temps des emprunts et de l'Alliance franco-russe ; les mœurs de la grande bourgeoisie enfin, avec ses stations balnéaires sur la côte normande, ses chasses en Sologne et ses réceptions mondaines au sein d'une société que la Grande Guerre devait changer à jamais.

Ces gens du beau monde

15,00 € Prix original
4,50 €Prix promotionnel
  • Broché - 300 pages